Autour du Festival

Expresso | Rencontres avec les réalisateurs

1943_Ambianceexpresso

Du dimanche 5 février au samedi 11 février
De 9h30 à 13h30
Ouvert à tous

  • Salle Grippel
    Maison de a culture
    Boulevard François-Mitterrand

Les “ Expresso ” (débats du matin) avec les réalisateurs des films des trois compétitions sont animés par Claire Diao, Claude Duty et Annick Rivoire.  Viennoiseries et café sont offerts.

Cinéma le Rio | Rencontres avec les réalisateurs

rio

Du lundi 6 février au vendredi 10 février
Séance de 14h et de 17h

  • Cinéma le Rio
    178 rue Sous-les-Vignes
    > Tram : Les Vignes

Comme chaque année, des temps d’échanges sont organisés avec les réalisateurs nationaux sélectionnés en compétition qui viennent pour présenter leur film.

L'Atelier | École éphémère de cinéma

latelier-affiche-light-2017-rvb

Du lundi 6 février au vendredi 10 février
De 10h à 12h et de 13h30 à 17h30
Ouvert à tous

  • École Supérieure de Commerce de Clermont-Ferrand
    4, Bd Trudaine

 

REGARDEZ, ÉCOUTEZ, ÉCHANGEZ, PRATIQUEZ !
Sauve qui peut le court métrage l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand, l’École Supérieure de Commerce de Clermont-Ferrand et l'Arfis de Villeurbanne coordonnent l'organisation de la mise en place de l'école éphémère de cinéma : l'Atelier. L’Atelier est le volet pédagogique-créatif du festival international du court métrage de Clermont-Ferrand. Véritable espace collaboratif ouvert au public durant 5 jours, l’Atelier nous projette au cœur du secret de la fabrique des films.
Mettre à nu le processus de création en mutualisant les savoirs de grandes écoles de cinéma, placer l’étudiant au centre de l’échange avec le public, explorer de nouvelles pratiques, générer des synergies, susciter des envies, telles sont les missions de l’Atelier.

Plusieurs participants interviendront cette année sur l’Atelier :

  • L’École Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont-Ferrand
  • L’École Nationale Supérieure Louis Lumière
  • L’Arfis de Villeurbanne
  • Le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon
  • Le Conservatoire Emmanuel-Chabrier de Clermont-Ferrand
  • Le Diplôme des Métiers d’Art Cinéma d’Animation du Lycée René Descartes
  • Le Bac pro Photographie du Lycée Lafayette
  • La section coiffure du lycée Marie Curie
  • L’association le FAR (Filmer l’Air de Rien)
  • L’association Atelier Créa’ Coeur
  • L’École Cantonale d’Art de Lausanne
  • L’École ArtFx de Montpellier
  • L’École Fournier-Baptistini

Bogoshorts s’expose

Bogoshorts-site

Du 4 au 25 février
Du mardi au samedi 10h-12h30 / 13h30-18h
Fermé le lundi et les jours fériés

  • Salle Gilbert Gaillard
    2 rue Saint-Pierre
    Clermont-Ferrand
    Entrée libre et gratuite

une ville
un festival
en photos et illustrations

Pour sa 39e édition, le festival du court métrage de Clermont-Ferrand met à l’honneur la Colombie et sa diversité artistique. C’est dans ce cadre que s’intègre la rétrospective Bogoshorts s’expose.
L’exposition est née d’une rencontre entre deux projets présentés pendant les deux dernières éditions de Bogoshorts, festival du court métrage de Bogota : le travail photographique de l’exposition Bogotá sabe a Cine et les illustrations de Bogoshorts illustrado.

Dans la première partie de l’exposition, vingt photographies présentent la capitale colombienne à partir de différents genres cinématographiques : terreur, science-fiction, drame ou encore action. Ainsi, d’un cliché à l’autre, ses rues et ses habitants se métamorphosent en scène de films de genre.

De son côté, la série des illustrations met en lumière Santa Lucía (sainte Lucie), égérie de la lumière et du festival Bogoshorts. Vingt illustrateurs colombiens ont eu pour mission d'interpréter les valeurs du festival : la foi dans le court métrage, dans le cinéma et en Bogota.

Se fendre la gueule

sefendrelagueule-site

Du 30 janvier au 18 février 2017
Entrée libre et gratuite
Du lundi au samedi de 9h à 18h

  • Hôtel du département
    Hall René-Cassin
    24 rue Saint-Esprit
    Clermont-Ferrand

Dessins, peintures, photos, sculptures, installations

Cette expo thématique adossée à la rétro du même nom a déjà une vieille histoire. Elle est apparue la première fois en 1994 sur le thème des anges et autres volatiles et elle s’intitulait Vous avez dit bozarts comme c’est être-ange. Cette exposition collective invitait les plasticiens du coin à produire des œuvres devant répondre au thème choisi, bien sûr, mais aussi à celui du cinéma. La chose n’est pas d’une évidence absolue et, parfois, certains n’ont pas satisfait au dogme. Heureusement, la très grande majorité a su répondre au défi avec beaucoup d’enthousiasme, d’énergie et de réussite faisant de cette expo the place to be. Ce n’est que dix ans après l’expo de 1994 que le principe est repris systématiquement chaque année. Une belle collaboration entre le monde du cinéma et celui des arts plastiques, entre le festival et les créateurs puydômois.
Après les anges, la piscine, la boxe, Noël, les super-héros, les chiens, la comédie musicale, les zombies, le Petit chaperon rouge, les mouches, la science, la fuite, le vélo et l’espace, c’est au tour de l’humour noir pour une quinzième édition qui promet d’en voir de toutes les couleurs. Une trentaine de plasticiens, peintres, illustrateurs, sculpteurs, photographes, bidouilleurs en tout genre, se sont chatouillé le cerveau pour vous faire rire… malgré tout. Car l’humour noir a, comme son nom l’indique, son côté obscur et son cortège de provocations contre la morale, la bien-pensance ou le politiquement correct.

Est-ce hilare ou du cochon ? C’est la question qu’ont accepté de se poser :
André Agier, Armando Alvès, Garance Alvès, Michel Bénier, Michel Brugerolles, Fabienne Cinquin, Jacques Curtil, Marie Deschamps, Eric Domalain, Jean-Sébastien Dubien, Guy Durand, Camille Durand-Vimal, Franck Fiat, Julie Foucaud, Alain Gabriel, Laurent Grangier.

Anatomie du Labo 9

Labo-site

Du 3 au 18 février 2017
Du lundi au samedi de 14h à 19h
Vernissage jeudi 2 février à 18h30

  • Centre d’animation culturelle Camille-Claudel
    3 rue Maréchal-Joffre – Clermont-Ferrand
    Entrée libre et gratuite

Cela fait déjà plusieurs années qu’Anatomie du labo ne se résume plus seulement à une simple exposition. Cette dernière s’est petit à petit métamorphosée et on peut dorénavant la considérer comme le témoignage (l’empreinte ?) graphique du dialogue qui s’est instauré entre les artistes et les courts métrages de la compétition Labo.

Ces films constituent la matière première avec laquelle nos jeunes praticiens vont devoir opérer un premier retour critique qui, à son tour, pourra jouer et dialoguer avec le ressenti et les émotions des spectateurs de la sélection 2017.

Lors de cette neuvième édition, deux classes d’écoles lyonnaises (Design Textile / ESAA La Martinière-Diderot et SED-Sérigraphie / SEPR) viennent se « greffer » aux élèves Cinéma d’Animation / DMA Lycée René Descartes Cournon-d’Auvergne.

Ils seront épaulés dans cette aventure par des artistes confirmés tels que Marc Brunier-Mestas ou Cécile Gambini…

Les enfants de Kinshasa
Par Hippolyte

Les enfants de Kinshasa-site

Du 3 au 11 février 2017
Ouvert du lundi au vendredi et tous les jours durant le festival
De 8h à 16h et de 8h à 22h pendant le festival
Vernissage samedi 4 février à 19h (après les deux séances Regards d’Afrique)

  • Galerie Dolet - Résidence universitaire Dolet (1er étage)
    25 rue Etienne-Dolet
    Clermont-Ferrand
    Entrée libre et gratuite

Quinze ans après la chute du maréchal-président Mobutu, les églises de réveil, d’inspiration évangélique, ont imposé leur loi. Usant de la crédulité d’une population en panne d’espoir, les pasteurs du « Ministère de la foi abondante », d’« Armée de victoire » ou de « La Manne cachée » jouent du miracle et de la sorcellerie.
Les enfants en payent le prix. Ils sont plus de 20 000 à vivre dans les rues de Kinshasa après avoir été, pour beaucoup, accusés de sorcellerie.
Hippolyte a réalisé un reportage en immersion avec ces enfants des rues et avec les pasteurs à Kinshasa.
Le résultat est une BD Reportage parue dans la Revue XXI et mêlant photographies et dessins présentés dans cette exposition.
Cette BD reportage est la première à avoir été sélectionnée pour le Prix Albert Londres.

Au nom d’une pipe

AuNomDunePipe-site

Du 1er au 15 février 2017
Ouvert les lundis et mercredis de 14h à 18h
www.formesetcouleurs63.fr
formesetcouleurs63@gmail.com
06 79 73 15 87

  • Atelier Formes et couleurs
    Maison des Beaumontois
    Rue René Brut
    63110 Beaumont
    Entrée libre

Confiez la pierre rare de l'humour à des artistes, ils en feront un trésor. Ainsi, les enfants et les adultes des ateliers de Formes et Couleurs extraient la pierre des films qui leur sont projetés à La Jetée, lieu consacré de Sauve qui peut le court métrage et reviennent dans leurs laboratoires pour façonner, avec l'aide de trois artistes intervenantes, le trésor de leurs trouvailles individuelles ou collectives. Le public ne pourra qu'être ravi du résultat : le partage de l'humour et de la créativité sous forme de dessins, peintures et installations qui étonnent, détonnent, provoquant le rire et le plaisir des yeux et du cœur. En ces temps difficiles, une lumière, un sourire.

Exposition Claude-Henri Fournerie

AuNomDunePipe-site

Du 31 janvier au 28 février 2017
Entrée libre et gratuite
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h
Le dimanche 5 février de 15h à 19h.
Vernissage samedi 4 février à 18h30.

  • À l’étage de la librairie Nos Racines d’Auvergne (Salle de l’ARTche)
    5 place de la Victoire à Clermont-Ferrand.

L’association Patrimoine Auvergne Bourbonnais Velay (A.B.V.) et son Département Arts le Cercle Artistique de l’ART…che, et la librairie Nos Racines d’Auvergne fêtent le 39e festival du court métrage de Clermont-Ferrand et la thématique humour noir à travers une exposition de dessins de l’artiste auvergnat Claude-Henri Fournerie.

Claude-Henri Fournerie est un fin connaisseur de l’Auvergne. Il anime, clandestinement, un séminaire, chaque année entre le solstice d’avril et l’équinoxe de mai, sur les Auvergnats colonisateurs. On le sait peu, mais les plus grandes mégalopoles du Monde ne seraient rien sans les Auvergnats qui les ont, un temps, portées à bout de bras. Alors qu’il est encore étudiant, c’est au cours d’un stage d’été à l’usine d’huile de putois qu’il rencontre Donald Duck qui le présente à Carl Barks (1901-2000) : ce dernier l’empêchera de devenir peintre en bâtiment afin qu’il se consacre à la peinture tout court. Les surfaces à barbouiller sont moins grandes. L’homme est un sacré tire-au-flanc.

Des affiches pour un festival (12e édition)

DesAffichesPourUnFestival-site

Du 3 au 11 février 2017
Entrée libre et gratuite

  • Galerie Dolet - Résidence universitaire Dolet (1er étage)
    25 rue Etienne-Dolet
    Clermont-Ferrand

Et si c’était à vous d’imaginer l’affiche du festival… À quoi ressemblerait-elle ? Voici la proposition faite aux écoles du Livradois-Forez participant aux séances Cinémôme durant le festival. Afin de préparer et valoriser leur venue aux projections, chaque classe a pour mission de réaliser son affiche en laissant libre cours à son imagination. Pour cette douzième édition, les élèves (de la maternelle au CM2) et leurs enseignant-e-s pouvaient revisiter, détourner l’affiche officielle du festival, s’inspirer du « coup de crayon » de son créateur Riccardo Guasco ou encore imaginer des salles de cinéma singulières. Une exposition qui ne manque pas d’inventivité !

Cette exposition est mise en place par Ciné Parc (cinéma itinérant dans le parc naturel régional Livradois-Forez) en partenariat avec le service culturel du CROUS.

Portraits de festivaliers

p10

Du 3 au 11 février

  • Niveau 2, couloir Chavignier
    Maison de la culture

Une série de photographies de spectateurs assidus du festival réalisées par Rémi Boissau pour la revue Bref.

Contacts

Presse nationale et internationale
Presse régionale
Presse régionale et régie publicitaire