Passeurs d’images

Initiée en 1991 par le C.N.C., l'opération "Un été au ciné / Cinéville" devient Passeurs d'images en 2007, elle s'adresse aux jeunes des quartiers en difficulté à qui elle propose différents types d'activités articulées autour du cinéma.
passeursdimages-logo-RVB
LES OBJECTIFS DE PASSEURS D'IMAGES
  • Éduquer à l'image
    Il s'agit de proposer une pratique artistique et une offre culturelle différente de celle relayée habituellement par les médias.
  • Construire des projets adaptés à un territoire spécifique
    Le choix de Passeurs d'images est de développer des actions « pour », mais aussi « avec » les publics, et d'être à l'écoute des attentes et des désirs des participants.
  • Apprendre en s'amusant
  • Créer du lien social
  • Qualifier les actions
LES ACTIONS DE PASSEURS D'IMAGES
  • Les projets innovants en matière d’éducation au cinéma et à l’audiovisuel et aux nouvelles technologies (ateliers de pratique artistique, projections, formations, rencontres, etc..)
  • Les ateliers de pratique artistique et les séances de restitution de ces films
  • Les séances en plein air gratuites et l'animation des quartiers
  • Les projections en salle en présence d’un intervenant professionnel de l'image
  • La politique tarifaire avec les contremarques cinéma
  • Les pratiques de réseau et l'organisation de rencontres
  • Les actions en direction des publics les plus fragiles ou les plus éloignés

Partenaires

Logo ANCT
Logo DRAC
region-auvergne-rhone-alpes-1-300x150
acrira

Les territoires partenaires

Logo Clermont Auvergne métropole
ville-clermont-ferrand
logo-montlucon-03
Logo_Moulins_Communauté
Logoriom-Definitif
logo-pont-du-chateau-fond-blanc
Logo-Ville-Cournon-dAuvergne-300x206
LOGO_THIERS_APLATS
Communauté_de_communes_St-Pourçain_sioule_Limagne
1200px-Communauté_d'agglomération_du_Bassin_d'Aurillac_(logo).svg

Contremarques

Les contremarques sont des chèques de réduction cinéma, d'une valeur de 1,50€. Ils sont valables du 1er juillet au 31 août 2021 pour les jeunes de moins de 25 ans et l'adulte accompagnant. Une contremarque par personne.

Ils sont disponibles et valables dans les salles suivantes :

La liste ci-dessous est la liste 2021, la liste 2022 arrive bientôt.

Aurillac


Le Cristal

http://www.cineaurillac.fr

Mauriac

Cinéma le prés Bourge


 

Clermont-Ferrand


Disponibles à : la DDSU, maisons de quartiers, centres sociaux CAF, centres-socioculturels, associations de quartier ...


Ciné-Dôme  (Aubière)

http://www.cine-dome.fr

 

Les Ambiances (Clermont-Ferrand)

http://cinema-lesambiances.fr

 

Le Rio (Clermont-Ferrand)

http://www.cinemalerio.com

 

Ciné Capitole (Clermont-Ferrand)

http://www.cinecapitole.fr

 

Ciné-Jaude (Clermont-Ferrand)

http://www.cinejaude.fr

 

La Paris CGR (Clermont-Ferrand)

http://www.cgrcinemas.fr/leparis/

 

Val d'Arena (Clermont-Ferrand)

http://www.cgrcinemas.fr/val-arena/


 

Cournon-d'Auvergne


Disponibles à : Maison des Citoyens, Centre d'animations municipal, ludothèque, mission locale, médiathèque Hugo-Pratt, Mairie.


Le Gergovie

http://gergovie.cine.allocine.fr


 

Montluçon


Disponibles à : Cité administrative (service jeunesse), CLPJ, espaces Montluçon Jeunesse, Fontbouillant, Yannick Paul et Pierre Leroux, Foyer des jeunes travailleurs, Mission locale, MJC.


Le Palace

http://www.cinemas-montlucon.com


 

Moulins


Disponibles à : Mairie, salle des jeunes Avermois.


CGR Moulins

http://www.cgrcinemas.fr/moulins/


 

Saint-Pourçain-sur-Sioule


Disponibles à : Clap Ciné, centre de loisirs, accueil jeunes, communauté de communes et Mission locale.


Le Clap Ciné

http://www.comcompayssaintpourcinois.fr/fr/Article/14274/Comcom-CCCultureCinema-Cinema


 

Thiers


Disponibles à : Point Information Jeunesse, antenne CAF Béranger, CCAS, Mission locale, relais-santé, foyer Atrium, Rayon de soleil.


Le Monaco

http://www.ville-thiers.fr/Cinema-Le-Monaco-129


 

 

Parcours de cinéma en festival

Interview de David Bouttin, réalisateur du court métrage Boomerang, 
avec l'association ACT63.

Démarré en 2011, PARCOURS DE CINÉMA en festivals est un programme en direction des populations éloignées de certaines pratiques culturelles (les publics cibles habituels de Passeurs d’images) et tout particulièrement les jeunes.

Cette action, construite avec trois partenaires (un festival, une structure sociale et un relais Passeurs d’images) se déroule hors temps scolaire et propose un déplacement sur un festival d’un groupe d’une dizaine de personnes, pour des rencontres avec des professionnels du cinéma et des séances de projections de films. Pour finir, le groupe interviewe et filme un(e) réalisateur(trice) dont le film a été programmé ou une personnalité du festival.

 

OBJECTIFS

 

  • Favoriser l’accès aux festivals de cinéma aux publics des quartiers populaires par l’accompagnement et le partenariat.
  • Favoriser l’accès à la culture et la mixité sociale en mélangeant les publics.
  • Faciliter, pour les participants (jeunes comme encadrants), un parcours où ils seront à la fois spectateurs, reporters et critiques (apprentissage de l’autonomie, prise de responsabilité, expérience de la mobilité).
  • Appropriation et participation des bénéficiaires au programme artistique : participation au choix des films, à la réalisation et à la mise en place de l’interview.
  • Construire en partenariat des projets éducatifs, dans le cadre d’une activité ludique.
  • Valoriser les actions engagées par les festivals et les structures sociales, et à un niveau national les interviews réalisées.

 

3 TEMPS FORTS

 

Le Parcours est construit en partenariat et avec les bénéficiaires avec un emploi du temps défini. Il comporte :

  1. Deux projections (au minimum) choisies dans la programmation du festival.
  2. Un temps de rencontre avec un réalisateur (ou un responsable du festival).
  3. En option : participation à d’autres activités du festival : exposition, master class, etc.

 

DES PUBLICS

 

Programme éducatif hors temps scolaire en direction des habitants des quartiers populaires ou en difficulté d’accès à certaines pratiques culturelles (publics cibles de Passeurs d’images) : côtoyer les coulisses d’un festival, rencontrer des réalisateurs et se frotter à la création filmique, découvrir des
cinématographies différentes, participer activement à une manifestation nationale reconnue, s’ouvrir à d’autres horizons, d’autres réflexions, d’autres personnes, etc.

    • Les jeunes ou les populations des quartiers prioritaires.
    • Les jeunes sous protection judiciaire (encadrés par la PJJ).
    • Les populations soutenues par les associations caritatives.
    • Les jeunes des milieux ruraux.
    • Les projets favorisant les jeunes et la mixité (fille/garçon) seront privilégiés.

 

TROIS PARTENAIRES

 

LA STRUCTURE SOCIALE OU JEUNESSE

Structure de jeunesse (MJC,...), sociale (CAF,...), association caritative (SPF, Restos du Cœur,...) ou autre. Qualifier et donner un sens aux activités proposées, redynamiser le lien social dans une démarche collective, profiter de l’énergie déployée sur un territoire, sortir des activités occupationnelles, s’inclure dans le tissu culturel de la région, etc.

  • La structure rassemble et encadre les participants lors du déplacement.
  • La structure sociale « garantit » la présence des jeunes (ou des participants) issus du territoire et construit un projet éducatif prenant en compte « l’amont » et « l’aval » de l’action.
  • Construction d’un projet éducatif, culturel et artistique : préparation des jeunes à la manifestation et aux interviews.

LE FESTIVAL
Festival programmant du cinéma et/ou des programmes audiovisuels, autour de l’image animée, etc. Aider les festivals qui ne s’engagent pas dans ce type d’initiative, redynamiser ceux qui mettent en place des actions similaires, créer du lien social et culturel entre partenaires régionaux, etc.

  • Le festival propose un parcours artistique et assure sa qualité.
  • Le festival construit, avec les autres partenaires, le parcours culturel : choix des films (dans le programme du festival) et choix de la personnalité interviewée.
  • Le festival organise le planning, et soutient la structure sociale dans l’organisation du déplacement.
  • Le festival organise un rendez-vous particulier avec la personnalité du cinéma interviewée : rendez-vous, lieu, moyens techniques.
  • Le festival pourra proposer des activités complémentaires : visite d’exposition, autres projections ou rencontres avec des personnalités, master class, etc.

LE RELAIS PASSEURS D’IMAGES
Une coordination (ou un relais) Passeurs d’images soutient et valorise l’action : coordination locale, régionale ou nationale, salle de cinéma, association professionnelle cinématographique ou audiovisuelle, médiathèque, etc.

  • Soutien à l’organisation générale du déplacement, recherche de moyens complémentaires.
  • Mise en place de la préparation des jeunes aux films et à l’interview : sensibilisation au fonctionnement des festivals de cinéma, réflexion sur la programmation du festival, analyse de films, préparation technique.
  • Suivi et accompagnement de l’action.
  • Valorisation du projet et de l’interview réalisée.

Des cinés de la vie

Mise en place en 2006, « Des cinés, la vie ! » est une opération destinée à sensibiliser à l’image les jeunes pris en charge par la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).
Pendant plusieurs mois, les jeunes, accompagnés par leurs éducateurs et des professionnels du cinéma, voient une sélection de films et en débattent. Chaque jeune vote ensuite pour le film qu’il a préféré. Ces votes donnent lieu à l’attribution du prix « Des cinés, la vie ! ». Les jeunes remettent le prix au réalisateur du film plébiscité au cours d’une journée à la Cinémathèque française.

 

LES OBJECTIFS DE L’OPÉRATION

 

– Permettre l’échange, la discussion argumentée, le débat entre les jeunes spectateurs et avec leurs encadrants, autour du thème abordé ou de la forme choisie par le réalisateur.

– Responsabiliser et valoriser les jeunes à travers le vote individuel, qui est le reflet de leurs goûts, mais qui doit également les conduire à « penser » le film, à en comprendre les principaux aspects, à dépasser le simple spectacle pour appréhender le sens de l’œuvre.

– Sensibiliser à l’approche critique d’un art auquel les jeunes pris en charge sont souvent déjà familiers.

– Élargir, le cas échéant, leurs connaissances sur le cinéma, ses techniques, ses courants. La contribution de professionnels du cinéma et de la culture pourra alors utilement être recherchée.

De nombreux services éducatifs ont déjà mis en œuvre des modules d’initiation au cinéma ou à la vidéo. L’opération « Des cinés, la vie ! » se situe dans le prolongement de ces initiatives. Au-delà des objectifs cités ci-dessus, l’opération peut aussi encourager les services éducatifs à échanger sur le rapport que les adolescents entretiennent avec le cinéma, et l’image de manière plus générale. Elle soutient les réflexions menées ici ou là sur les modalités d’accompagnement des publics accueillis vers ce média omniprésent, souvent banalisé, parfois puissant.

 

LES PUBLICS

 

Peuvent participer à l’opération « Des cinés, la vie ! » tous les mineurs et jeunes majeurs sous protection judiciaire pris en charge au sein de tous les services de la PJJ :

Les services et les établissements du secteur public de la Protection judiciaire de la jeunesse et du Secteur associatif habilité

– Les services territoriaux éducatifs de milieu ouvert
– Les services territoriaux éducatifs d’insertion
– Les établissements de placement éducatif
– Les centres éducatifs fermés, centres éducatifs renforcés
– Les services éducatifs intervenants dans les quartiers des mineurs en Maison d’Arrêt et les services éducatifs des Etablissements Pénitentiaires pour Mineurs.