Ateliers pédagogiques

Toute l’année à la Jetée, en fonction des disponibilités de notre salle de projection, des séances de courts métrages peuvent être organisées à la demande, sur une thématique particulière ou non, avec possibilité d’impliquer les professeurs à la programmation en amont de façon à ce qu’ils choisissent eux-même le programme.

La salle de la Jetée contient 92 places (la capacité de la salle peut aller jusqu’à 100 places).

Les séances peuvent être organisées pour des enfants à partir de 2 ans et demi.

Séance de courts métrages à la Jetée
Le Pôle d’éducation à l’image du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand et Le FAR s’associent pour proposer des ateliers de programmation de courts métrages à tous les publics d’Auvergne. L’occasion d’expérimenter un statut différent de celui de simple spectateur.
Les ateliers sont encadrés par un intervenant du FAR ou de Sauve qui peut le court métrage. Au moyen de trois séances de deux heures chacune, différents films sont choisis, visionnés, analysés et mis en regard pour constituer un programme qui sera diffusé lors d’une séance publique au cours de laquelle les participants devront présenter et argumenter leurs choix.
Par une réflexion guidée sur les différents choix de mise en scène, l’écriture et le traitement d’un sujet, les participants effectuent un travail critique qui leur permet d’explorer une oeuvre en profondeur, d’acquérir du vocabulaire technique et d’établir des relations entre les films étudiés.
Amenés à élaborer un programme cohérent et à défendre leurs choix au sein d’un groupe puis devant un public, ils sont confrontés aux principales problématiques du programmateur.
Les séances de visionnement peuvent se dérouler dans les locaux de la Jetée, du FAR, ou dans tout autre lieu disposant d’un système de vidéo-projection. La séance de rendu a lieu dans une salle de cinéma, séance pendant laquelle les élèves présenteront leur programmation en argumentant leurs choix.
Pour tout public (scolaires de la maternelle au lycée, médiathèques, maisons de retraite…).
A partir de 8 ans.

Cet atelier permet d'apprendre à analyser des affiches de cinéma afin de comprendre leur construction graphique et leur sens.

 

A partir de 8 ans.

Découvrir le langage cinématographique en analysant un court métrage.

 

A partir de 8 ans.

Est-ce que l'on doit croire toutes les images que l'on voit ? Est-ce que notre cerveau nous trompe ? Comment fonctionnent les illusions d'optiques ? A travers cet atelier, fabriquez des objets pour créer et comprendre les propres illusions d'optique.

 

A partir de 8 ans.

Avant l’invention du cinéma par les Frères Lumière en 1895, différents appareils optiques ont été créés afin de recréer l’illusion du mouvement. Cette période s’appelle le pré cinéma.

À travers la présentation de différents objets, de la lanterne magique au praxinoscope en passant par le thaumatrope, le flipbook, nous essayerons de comprendre la décomposition du mouvement et la persistance rétinienne, découverte scientifique à l’origine de l’invention du cinéma, de façon ludique et accessible à tous.

 

A partir de 8 ans.

 

Mashup provient de l’anglais et pourrait se traduire littéralement par “faire de la purée”. Il s’agit d’un montage d’images et de sons tirés de diverses sources, et qui sont copiés, collés, découpés, transformés, mixés, assemblés… pour créer une nouvelle œuvre.
Le Mashup connait un succès grandissant notamment en raison du développement des outils informatiques et de l’accès à des contenus préexistants. Il explore les nouvelles pratiques de création audiovisuelle et a vu l’émergence d’une multiplicité d’œuvres inventives.

Cette technique est un excellent moyen d’initiation permettant aux jeunes de se réapproprier des images de façon nouvelle et d’appréhender la création et le montage de manière décomplexée.

Créée par Romuald Beugnon (réalisateur et bricoleur ingénieux) à la demande des Pôles d’éducation à l’image qui voulaient expérimenter une technique de montage ludique et simple, cette table permet un accès intuitif et ludique au montage vidéo.
Sélectionnez vos images, vos musiques, mélangez, mixez, ajoutez votre voix… et votre mashup est prêt ! Pas d’ordinateur (visible), pas de technique à apprendre : posez simplement vos images sur la table MashUp et laissez vos mains guider votre créativité.
L’atelier Mash up peut être d’une demi-journée pour une sensibilisation au montage ou à la journée pour pratiquer le montage de films avec lesquels les élèves repartent.

Apprendre à réaliser un flipbook animé en coloriant ou en faisant du papier découpé sur un livre. Marie Paccou, réalisatrice de films d'animation, est la spécialiste en Auvergne d'atelier de flip-book.

De nombreuses possibilités d'atelier d'initiation et de découverte du cinéma via la réalisation d'un court métrage, depuis l’écriture jusqu’au montage et à la diffusion sont possibles grâce aux nombreux intervenants professionnels qui sont implantés en Auvergne. Ces intervenants peuvent encadrer un groupe de 10 personnes pour faire un film d’animation (en dessin animé, pixilation, stop motion, marionnettes, …), un documentaire, une fiction ou un film expérimental.

Cet atelier propose de travailler et de créer des outils du pré-cinéma,le praxinoscope, le folioscope, le thaumatrope, de façon ludique et accessible à tous.

Cet atelier est adressé aux tout-petits et propose un coloriage de gifs animés pour commencer à les sensibiliser au mouvement des images.

Marie Paccou de la Maison aux mille images a développé cet atelier pour pouvoir proposer à un public à partir de 2/3 ans.

 

Refaire la bande annonce d'un film en le suédant, à partir de la technique développée par Michel Gondrey dans le film Soyez sympa, rembobinez.

L'atelier gravure propose d'aborder l'image en mouvement à travers la technique de la gravure par la fabrication de jeux d'optique et la réalisation de courtes séquences animées.

Après avoir assisté à une séance du festival, l'objectif de cet atelier est de créer l'affiche d'un des courts métrages que vous avez vus et de participer au Concours Anatomie du Jeune public.

Faire la bande annonce d’un roman, ou d’une BD, est une démarche pédagogique particulièrement intéressante à plusieurs titres :

-    cela motive les élèves à lire le roman ou la BD.

  • cela oblige les élèves à démarquer les scènes et les personnages les plus importants de l’ouvrage
  • la trame de l’histoire étant déjà écrite, les élèves doivent se poser la question de ce qu’ils vont mettre en image et quels éléments sonores vont-il choisir pour donner une ambiance à la bande annonce en rapport avec l’histoire écrite ou dessinée
  • un atelier de courte durée oblige les élèves a travailler un découpage précis pour optimiser les temps de travail et éventuellement organiser plusieurs équipes de tournage pour une rentabilisation optimum du temps

Exemples d’ateliers :

Organisation de l’Atelier :

Deux rendez-vous dans l’établissement en amont pour évoquer les étapes de travail en amont de la journée d’atelier (les élèves lisent l’ouvrage, déterminent les scènes qu’ils veulent filmer dans la bande annonce, font un découpage, un plan de tournage, détermine les postes de travail de chaque élèves (équipe image, son, régie, …)

Une journée dans le lycée, 6h d’intervention avec un intervenant professionnel.

Contacts

Coordination générale
En charge du dispositif Lycéens au cinéma, de l'Atelier et des séances scolaires
En charge des programmes pour le jeune public et du dispositif Passeurs d'images
En charge des sections cinéma et du Festival Ciné en Herbe